Les marques de téléphonie Plantronics et Aastra ont mené une étude sur l’usage du téléphone dans le monde du travail. Il en ressort que…

 

 

Communication

Face aux importants progrès de la technologie, il est intéressant de voir quel est l’impact de cette évolution au sein des entreprises. C’est l’objet de cette étude menée par deux grandes marques de téléphonie.

Les résultats de l’étude montrent que 96% des répondants favorisent les appels vocaux  pour leurs relations de travail. Le contact direct est considéré comme la base d’une relation de confiance et un moyen efficace d’échange entre deux interlocuteurs.  Ainsi, ils disent gagner un temps précieux dans l’échange en formulant des requêtes claires et précises, rapidement traitées.

L’éloignement géographique n’est pas un critère retenu comme barrière dans la communication, contrairement au confort  de l’appelant ou l’appelé sans lequel l’appel peut rapidement prendre fin. Les interlocuteurs sont alors à la recherche d’un confort total pour effectuer leurs appels. Ils cherchent à réduire au maximum les nuisances sonores qui les entourent afin d’emmètre un appel en toute sérénité.

Les bureaux fermés ou la voiture (en disposant d’un kit main libre bien évidemment) sont les lieux privilégiés pour un bon échange. Pour gagner en confort, les casques téléphoniques sont également appréciés comme solution de téléphonie fixe car ils réduisent les bruits ambiants et permettent aux interlocuteurs d’accomplir d’autres taches en même temps.

De ce fait, huit appels sur dix sont passés dans des environnements dits « confortables ». D’autre part, neuf sondés sur dix disent rejeter plus d’un appel par semaine car ils se trouvent dans des situations inconfortables.

Join Discussion

3 Commentaires

  • Gold Price 7 août 2013 at 4 h 02 min

    Tous les micro-entrepreneurs relevant du régime de retraite de la Cipav peuvent, quelle que soit la date de début de leur activité, opter pour le régime micro-social, et s’ils en remplissent les conditions, pour le versement fiscal libératoire.

  • Silver Price 10 août 2013 at 22 h 27 min

    Vous pourrez également être couvert contre le risque d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Une assurance indispensable, notamment si vous exercez une activité à risque, dans le bâtiment par exemple.Le taux de la cotisation volontaire d’accidents du travail sera d’un montant moins élevé que celui appliqué dans le régime général pour des prestations quasi-identiques, à l’exception des indemnités journalières pour incapacité temporaire qui ne sont pas versées aux assurés volontaires.Les cotisations versées au titre des accidents du travail sont déductibles sans limitation de montant. Les contrats dits “Madelin”Les contrats “Madelin” peuvent être souscrits auprès de compagnies d’assurances ou de mutuelles. Ils permettent d’optimiser votre protection sociale en matière de retraite, d’invalidité-décès, de maladie-maternité ou de chômage.Ils peuvent être souscrits par vous-même et par votre conjoint collaborateur. Ils donnent lieu au versement régulier d’une cotisation dont le montant minimum est fixé à la conclusion du contrat.

  • Gold Price 11 août 2013 at 3 h 38 min

    Les organismes collecteurs n’accordent pas de réduction particulière sur les cotisations, quand bien même ils ne vous verseraient aucune prestation. En effet, dans les faits, lorsque vous exercez plusieurs métiers (salarié et entrepreneur par exemple), vous ne pouvez prétendre au bénéfice de prestations sociales qu?auprès du régime correspondant à votre activité principale. En revanche, tant que votre activité principale reste le salariat, vous continuez à bénéficier des allocations familiales gérées par votre Caisse des Allocations Familiales (CAF) ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA).

Les commentaires sont fermés.